Inscription | Identification

Derniers articles
18/07 à 12h03 : Economie Mutuelles étudiantes : fin annoncée ?
21/06 à 10h59 : Politique Une charte sur l'ouverture des données publiques signée par les chefs d'états du G8
09/06 à 16h20 : Politique Proposition de loi concernant l'accès aux retransmissions sportives
04/06 à 23h29 : Politique Rendre obligatoire le service civique, mais à quel prix...
01/05 à 13h53 : People Nabila privée de page wikipedia
08/03 à 00h14 : Santé Un garçon de 16 ans invente un nouveau test de dépistage du cancer du pancréas
06/03 à 18h52 : Politique La réaction française à WikiLeaks
30/01 à 21h00 : Insolite Top 10 des voitures les plus volées
25/01 à 19h13 : Autre Lexus présente la nouvelle IS sur Facebook
24/01 à 20h53 : Sciences Pourquoi la bière donne envie d'uriner ?
05/12 à 21h24 : Technologie Les parts de marché des navigateurs internet
02/12 à 14h40 : Faits divers Une femme violemment agressée à Clermont-Ferrand
23/11 à 01h05 : Culture Le travail domestique en France - 2010
07/11 à 23h22 : Economie Consommation de l'énergie dans l'industrie
01/11 à 01h07 : Culture LucasFilms appartient à Disney
30/10 à 00h45 : Sports Nominés pour le ballon d'or 2013
22/10 à 22h24 : Autre 23 Octobre
22/10 à 20h48 : Sciences Planet Hunters - PH1
22/10 à 19h36 : Sports Division 2 Hockey sur glace - Clermont Ferrand Valence
18/10 à 21h42 : Autre 19 Octobre
17/10 à 23h02 : Autre 18 Octobre
17/10 à 22h54 : Autre 17 Octobre
15/10 à 23h07 : Autre 16 Octobre
15/10 à 23h03 : Autre 15 Octobre
15/10 à 00h22 : Sciences Fête de la science
14/08 à 23h28 : Autre 15 août
14/08 à 23h24 : Autre 14 août
13/08 à 11h41 : Autre 13 août
13/08 à 11h37 : Autre 12 août
13/08 à 11h31 : Autre 11 août






Google+

Mutuelles étudiantes : fin annoncée ?
Par Jo Herald, 18/07/2013 à 12h03,

Les mutuelles étudiantes qui ont en charge la sécurité sociale étudiante doivent-elles perdurer ?
Non selon un pré rapport de la cour des comptes révélé par Le Monde !

Selon ce rapport, qui analyse la situation de la LMDE ainsi que de deux autres mutuelles régionales (SMEREP (Paris) et VITTAVI (Sud-ouest et Réunion)) beaucoup de dysfonctionnements amènent à se demander si ce système doit perdurer.

Le rapport est disponible ici :
http://static.lexpress.fr/pub/Chapitre_XVII_-_La_securite_sociale_des_etudiants.pdf

Le rapport indique notamment une grande insatisfaction des étudiants vis-à-vis de ce régime. Ainsi, la note attribuée pour la LMDE est de 2,3/5 et de 2,5/5 pour la SMEREP.
De plus, obtenir une carte vitale relève souvent du parcours de combattant. 1/4 seulement des étudiants reçoivent leur carte vitale dans le mois suivant l’adhésion, et 10% n’en bénéficient toujours pas neuf mois après. Sachant que sans carte vitale, on ne peut bénéficier de tiers payant, cela pose un véritable problème pour les étudiants dont le budget est limité.
La gestion au sein de la LMDE est particulièrement alarmante. Ainsi, seul un appel sur deux est pris en charge. 200 000 feuilles de soins sont en stock afin d’être traitée à fin 2011. Le plus étonnant reste que plus de 600 000 euros d’intéressement ont été versé aux salariés de la LMDE alors que celle-ci souffre d’un déficit de plus de 23 millions d’euros !

En intégrant les étudiants dans le régime général, la cour des comptes indique que la sécu pourrait faire plus de 69 millions d’euros d’économies.

Dans ce cadre deux recommandations sont proposées :

1. reconsidérer le maintien de la gestion déléguée de l’assurance maladie des étudiants ;

2. dans l’immédiat, permettre aux étudiants, à cotisation inchangée, d’opter chaque année jusqu’à 28 ans entre le maintien du rattachement au régime de leurs parents et l’affiliation à la sécurité sociale étudiante ;
Au vu de la qualité de service rendu, peu d’étudiants choisiront la deuxième option…

Reste une question épineuse mais inévitable : qu’adviendra-t-il des emplois ?

Une charte sur l'ouverture des données publiques signée par les chefs d'états du G8
Par Jo Herald, 21/06/2013 à 10h59,

L’opacité actuelle dans la gouvernance a poussé les chefs d’états du G8 à signer une charte visant à ouvrir les données publiques. Cette ouverture vise la mise au point d’innovation qui permettront de simplifier et d’améliorer la vie de chacun mais également de permettre une meilleure diffusion de l’information au sein d’un pays mais également entre états.
Les innovations techniques seront possibles pour les entreprises grâce à une meilleure connaissance de marchés potentiels, l’objectif est ainsi d’être source de création d’emplois.

5 principes principaux ressortent de cette charte :
- Données ouvertes par défaut
- De qualité et en quantité
- Accessibles et réutilisables par tous
- Ouvrir les données pour améliorer la gouvernance
- Ouvrir les données pour encourager l’innovation

Chaque Etat membre du G8 est invité à développer un plan d'action d'ici fin 2013, visant à respecter les principes de la Charte en mettant en œuvre les meilleures pratiques et les engagements collectifs détaillés dans son annexe technique d'ici fin 2015.


Texte complet de la charte en Français :
http://fr.scribd.com/doc/148580461/Charte-du-G8-pour-l-Ouverture-des-Donnees-Publiques-Francais

Proposition de loi concernant l'accès aux retransmissions sportives
Par Jo Herald, 09/06/2013 à 16h20,

Les députés Guénhaël HUET, Jacques Alain BÉNISTI, Jean-Claude BOUCHET, Xavier BRETON, Jean-Pierre DECOOL, Marianne DUBOIS, Virginie DUBY-MULLER, Daniel FASQUELLE, Sauveur GANDOLFI-SCHEIT, Annie GENEVARD, Philippe GOSSELIN, Thierry LAZARO, Philippe LE RAY, Alain MARTY, Bernard PERRUT, Jean-Frédéric POISSON, Bérengère POLETTI, Jean-Luc REITZER, Jean-Marie SERMIER, Fernand SIRÉ, Alain SUGUENOT, Jean-Charles TAUGOURDEAU et Patrice VERCHÈRE ont déposés le 15 Mai 2013 une proposition de loi visant à élargir les retransmissions sportives au plus grand nombre possible de personnes.

Partant du constat que les retransmissions sportives sont le plus souvent du fait de télévisions payantes (98% contre 2% pour les télévisions gratuites) et que le nombre disciplines retransmises est de plus en plus limité, ces députés souhaitent élargir l’accès aux retransmissions au plus grand nombre de personne.

Il est également surprenant de constater que l’Euro 2016, sera le premier euro non entièrement diffusé sur des chaînes gratuites, alors même que celui-ci aura lieu en France.

Cette année, nous avons également pu voir à quel point ce fonctionnement est pénalisant puisqu’un seul match de ligue des champions a été diffusé par une chaîne gratuite : la finale.

L’intention est belle, mais les sommes demandés par les fédérations sportives pourront elles être supporté par des chaînes gratuites ? Comment faire appliquer cette loi lorsque les sommes sont aussi élevées ?

Source : Proposition de loi N° 1032 :
http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion1032.asp